Bali est une petite ile de 5.500 km2. Elle fait 140 kms d’Est en Ouest et 80 du Nord au Sud.

Sa population est de 3.500.000 habitants.

Les Balinais ont de profondes racines spirituelles et ils conservent leur culture très vivante. Ils sont de religion Hindoue Dharma, originellement d’Inde et mêlée de Bouddhisme et de croyances Javanaises et animistes.

On pense que les premiers à s’installer à Bali venaient de Chine vers 2.500 av. J.C. mais auparavant il existait une culture évoluée et complexe telle que le système d’irrigation et de production rizicole toujours utilisé aujourd’hui.


Vers 500, Bali était de prédominance Bouddhiste et en 670, un intellectuel Chinois, Yi-Tsing, en route vers l’Inde a parlé d’un pays Bouddhiste qu’il avait visité et qui s’appelait Bali.

Ce n’est pas avant le 11e siècle que Bali reçut l’influence forte des cultures Hindoues et Javanaises : vers 1011, le prince balinais Airlangga s’installa à l’Est de Java à la mort de son père et unifia cette région et nomma son frère, Anak Wingsu, souverain de Bali.

A la mort d’Airlangga, Bali connut une longue période d’autonomie mais en 1284, elle fut conquise et dirigée par le roi de Java Est, Kertanegara. Il fut assassiné en 1292 et Bali redevint autonome jusqu’en 1343 quand Gajah Mada, général du dernier grand empire Hindo Javanais, les Majapahit, en prit le contrôle.

L’Islam se répandant par Sumatra et Java, l’empire Majapahit commença à tomber et s’ensuivit un grand exode d’aristocrates, de prêtres, d’artistes et d’artisans vers Bali qui devint la plus importante puissance dans la région, prenant le contrôle de Lombok et des parties de Java Est.

Les premiers marins Hollandais mirent le pied à Bali en 1597 mais ce n’est pas avant le 19e siècle que les Hollandais manifestèrent un intérêt en colonisant l’ile. En 1846, le gouvernement Hollandais envoya des troupes au Nord de Bali et en 1894, avec l’aide du peuple Sasak de Lombok, elles décidèrent de battre les souverains balinais. En 1911 l’ile toute entière était sous contrôle hollandais. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, les Japonais expulsèrent les Hollandais en même temps qu’ils occupèrent l’Indonésie du 1942 à 1945.

Apres la défaite japonaise, les Hollandais tentèrent de reprendre le contrôle mais le 17 Aout 1945, l’Indonésie fut déclarée indépendante par son premier président, Sukarno dont la mère était balinaise.

Apres quatre années de combat et de forte critique de la part de la communauté internationale, le gouvernement hollandais céda finalement et en 1949, l’Indonésie fut reconnue comme un pays indépendant.

COMMUNAUTES
Le peuple balinais est structuré en villages. Le gouvernement local est responsable des écoles, cliniques, hôpitaux et des routes alors que tous les autres aspects de la vie quotidienne sont placés entre les mains de deux comités traditionnels. Le premier est le subak qui s’occupe de la production rizicole et de l’organisation du complexe système d’irrigation ; le second est le banjar qui organise toutes les fêtes du village, les cérémonies de mariage et les crémations. La plupart des villages ont au moins un banjar qui comprend entre 50 et 100 familles et tous les banjars ont leur propre lieu de réunion qui s’appelle le bale banjar.

RELIGION HINDOUE DHARMA
C’est ainsi que s’appelle la religion hindoue balinaise. Les Balinais vénèrent la trinité hindoue, Brahma, Shiva et Vishnu, manifestations du Dieu Suprême Sanghyang Widhi. On trouve sur toute l’ile des mausolées associés aux nombreux dieux et esprits, remarquablement balinais. Les Balinais croient profondément en la magie et au pouvoir des esprits. Les esprits bénéfiques résident dans les montagnes et les sept mers sont la demeure des démons. La plupart des villages ont 3 temples principaux : le Pura Puseh ou temple originel, face à la montagne, le Pura Desa ou temple du village généralement au centre et le Pura Dalem à l’alignement de la mer et dédié aux esprit des morts.

Chaque jour de petites offrandes sont offertes aux dieux pour les apaiser et demander prospérité et bonne santé pour la famille.

TEMPLES

TANAH LOT : construit sur un rocher le long de la mer. Beaux couchers de soleil.

ULUWATU : temple au bord de la falaise avec des vues spectaculaires.

PURA RAMBUT SIWI : temple en bord de falaise avec vue sur Java et le Mont Bromo par temps clair.

PURA BESAKIH : le temple mère de Bali au pied du Mont Agung. Il comporte 80 mausolées dédiés aux différents dieux et esprits. Soyez prêts à être dérangés par de faux guides.

PURA LUHUR BATUKARU : dans la forêt, paradis pour les amoureux des fleurs et des oiseaux.

PURA ULUN DANAU BATUR : le deuxième temple important qui renferme 90 mausolées. Vues superbes sur le lac Batur et le volcan.

PURA ULUN DANAU BRATAN : sur les rives du lac.

PURA GUNUNG KAWI : les mausolées datent du 11e siècle et sont taillés dans la roche.

PURA KEHEN : à Bangli, temple en forêt et un banyan énorme.

PURA TIRTA EMPUL : le temple le plus sacré de Bali. Source qui guérit le corps et l’esprit.

PURA PASAR AGUNG : le plus haut temple de Bali à 2500 m sur les flancs du Mont Agung. Par temps clair, paysage extraordinaire sur le Sud de l’ile. Attention, la route est extrêmement pentue.

MONASTERE BOUDDHISTE : le plus grand temple bouddhiste à Bali, avec vue magnifique sur la côte Nord.


PALAIS


PURI SEMARAPURA (Klungkung) : Demeure des rois de Klungkung. Il reste 2 pavillons et la porte d’entrée. Le Bale Kerta Gosa était le lieu ou l’on rendait la justice et il comporte de très beaux plafonds peints et piliers gravés.

TAMAN UJUNG (Karangasem/Amlapura) : palais sur l’eau dans un parc paysager. Un tribut aux dessins quelque peu excentriques du roi Anak Agung Ngurah.

PURI AGUNG KANGINAN (Karangasem) : construit dans des styles différents d’architecture chinoise, européenne et javanaise. Un monument au talent d’adaptation des Balinais aux influences étrangères mêlées à leur propre culture.

TIRTA GANGGA Bains royaux (Karangasem) : belle vue sur le Mont Agung, la campagne plus bas et le détroit de Lombok. Ce palais a été fortement endommagé en 1963 lors de l’éruption du Mont Agung mais il a été restauré conformément à l’original et les piscines fonctionnent toujours. Pas de pompes, seulement par gravité.


VILLAGES
CELUK : bijouterie en argent et en or.
BATUBULAN : statues de pierre.
PAKUDUWI (TEGALLALANG) : le village des garudas.
NEGARA : course de buffles.
SAWAN : fabrication de gongs et de gamelans.
UBUD : peintures et artisanat.
TENGANAN : tissage d’ikats. Village des Balinais de souche Aga.

Book and Reservation

PLEASE LET US KNOW WHAT DATE/MONTH YOU PLAN TO COME OVER TO INDONESIA:

Form by ChronoForms - ChronoEngine.com